Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 16:01

Comme beaucoup de jardinier, nous attendons encore un peu pour installer nos plants dans le jardin.

Peut-être avez-vous entendu parler des saints de glace dont tous les jardiniers se méfient. Voici un petit rappel de qui ils sont.

Extrait d'un article paru dans le journal Sud-Ouest du 11 mai 2016

" Quels sont les jours des saints de glace ?

Avant d'enlever ses chaussettes et de sortir de son placard shorts et tops à bretelles pour y remiser pulls et doudounes, mais aussi de faire ses potées de géraniums, impatiens ou bégonias, de planter tomates, poivrons et melons au potager, ou de sortir sur son balcon ses plantes en pots les plus fragiles, mieux vaut rester prudent et attendre après les saint Mamert (11 mai), Pancrace (12 mai), Servais (13 mai) et Urbain (25 mai). Le risque de gel est en effet toujours possible jusqu'au début du mois de juin.

D'où vient cette croyance populaire ?

Pour entrer dans la légende des saints de glace, il faut remonter à 500 après Jésus-Christ, où l'on trouve les premières traces des croyances liées aux saints Mamert, Pancrace, Servais et Urbain, à l'origine de nombreux dictons. Le 11 mai, saint Mamert introduisait les trois jours des Rogations qui précédaient immédiatement le jeudi de l'Ascension. Lors de ces fêtes religieuses, les paysans se retrouvaient et récitaient, au cours de processions paroissiales, des prières pour protéger les cultures et les plantations et mettre fin aux calamités naturelles.

Sans être vraiment exaucés : le temps se dégradait souvent à la même période, la baisse des températures pouvant aller jusqu'au gel, fatal pour les futures récoltes. Pour les paysans, le patronage des saints qui avaient la réputation d'apporter le froid et la gelée, signait l'ultime sursaut de l'hiver.

Mais vous aurez beau scruter votre calendrier, vous ne dénicherez aucun saint Mamert, Pancrace, Servais ou Urbain... Et c'est normal. En 1960, l'Église catholique a décidé de "remplacer" les saints associés aux inquiétudes agricoles par d'autres saints et saintes qui n'auraient aucun lien avec ces croyances populaires, réminiscences de paganisme ancestraux. Voilà pourquoi, dans le calendrier actuel, le 11 mai, on fête les Estelle au lieu des Mamert, le 13 mai, les Achille au lieu des Pancrace, le 14 mai, les Rolande au lieu des Servais et le 25 mai, les Sophie au lieu des Urbain.

Y a-t-il une explication scientifique au phénomène ?

Lors de l'apparition de la croyance des saints de glace, une mini-vague de froid printanier apparaissait une année sur deux, au cours du mois de mai, au nord de la Méditerranée où l'on observait alors une chute des températures nocturnes et matinales.

Certains avancent une explication astrophysique et scientifique au phénomène de la quinzaine des saints de glace. Chaque année, à la mi-mai, l'orbite de la Terre arriverait dans une zone de l'espace où les poussières stellaires, plus importantes, feraient obstacle aux rayons du soleil et provoqueraient une baisse significative des températures. Une explication infirmée par le fait que les astronomes ne détectent aucun nuage de poussières de ce type sur la trajectoire de la Terre, même avec des instruments très sensibles comme les miroirs de télescopes spatiaux et les instruments de la Station spatiale internationale.

En réalité, sous nos latitudes moyennes de l'hémisphère Nord où le courant de l'Atlantique Nord et les déplacements de l'anticyclone des Açores provoquent de fortes turbulences, le mois de mai correspond à une période où, si l'hiver est fini, le passage de fronts froids, amenant de l'air du nord, se produit encore de temps à autre. En l'absence de vent, en cas de ciel dégagé, il est normal d'avoir une baisse importante des températures, surtout la nuit, accompagnée parfois de gelées tardives, même si la tendance est à la hausse. Les archives de Météo-France montrent que les températures sont contrastées sur ces périodes, avec des possibilités de gel même en juin."

En attendant, ici les plants attendent bien tranquillement dans la serre.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jack38
  • : Histoire du projet de conception et de construction de notre maison en Dordogne
  • Contact

Recherche

Liens