Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 11:40

 

Contrairement à d'habitude ou nous partions le vendredi soir dès que possible, nous avons du attendre le samedi matin (concert de la chorale le vendredi soir....). Chaque chose en son temps.

 

Après avoir remis le chalet en service, nous avons fait notre "petit tour du propriétaire".

Voici quelques changements :

  • la tranchée pour enterrer la ligne électrique a été faite.
  • nous avons eu des visiteurs. A vous de deviner ????

empreinte-et-main

 

 

  • certains arbustes semblent avoir eu du mal à résister au froid et à la neige (les pommiers d'amour, les giroflés, les mimosas, les figuiers, les petits pois), mais certains sont en pleine forme comme les framboisiers, le groseillier,le noisetier et les lilas

 

 

lilas2lilas3

 

 

  • mes plantations de mars (oignons, ails et échalotes) vont bien

Malgré une température un peu fraiche, nous sommes tout le temps dehors. Petit détail important : le chalet n'étant pas isolé, le matin nous avons pratiquement la même température que dehors (soit 3°C le lundi matin !!!!). Le premier qui se réveille, allume le chauffage à gaz, devinez qui se lève ???


Samedi, j'ai remis dans le jardin derrière le chalet, un rang de petits pois (je persiste et je ressème) ainsi qu'un rang de betteraves.

Peut-être vous souvenez vous que nous avions installé une bâche au sol afin que l'herbe disparaisse pour jardiner. Nous avions bien vu qu'il fallait mettre une bâche noire, mais n'ayant que des bâches classiques (vertes et bleues), nous avions fait avec ce que nous avions. Après quelques mois de protection, nous pouvons vous confirmer qu'il faut réellement une bâche noire : chez nous, l'herbe était plus haute dessous qu'à côté. Il a donc fallu que je désherbe.

 desherbage

On ne rigole pas...

 

 

Lundi, après avoir fait quelques courses, je me suis mise à bêcher ....je n'avançais pas bien vite alors on a fait appel à un ami.

charrue-et-manuel


Maintenant à moi de casser les mottes, Jacques appelle cela la danse des labours....

 

danse-des-labours1 


J'ai travaillé une partie de la parcelle avec une griffe de jardin pour y mettre des pomme s de terre, carottes et poireaux.

Suite à une discussion avec un couple d'ami, le lendemain je finissais de travailler le terrain avec une motobineuse.

motobineuse1

Après avoir casser toutes les mottes avec la motobineuse, j'ai continué à planter 3 plants de tomates, 13 plants de salade, un pied de courgette, un autre de melon et pour finir un dernier rang d'oignons. J'oubliais, j'ai aussi semé du persil plat près du premier jardin (plus aromatque). Je sais je suis un peu en avance pour toutes ces plantations, mais ne venant que tous les mois, je tente ma chance... Qui aura de beaux légumes dans quelque temps ?

arrosage

 

 

Je vous ai parlé de mon travail, mais Jacques de son côté n'est pas resté sans rien faire. Ce début de semaine n'était pas très chaud et même très venteux. Jacques a cogité et nous a fait une jolie terrasse couverte.

 

terrasse-couverte3

terrasse-couverte4

 








 

 

 

 

 

 

 

terrasse

 

 

Jacques a aussi remis le tracto en route (il a redémarré du premier coup). Nous avions fait livrer un tas de cailloux, un de plus  (on en est à trois).

 

3-petits-tas-pluspres.JPG

 

Il a remis une partie de ces cailloux dans le passage qui avait été fait l'été dernier, et recouvert avec du "bleu".

passage-au-bleu

 

Jacques a ensuite passé la tondeuse sur la partie où on est le plus (difficile pour un tracteur de venir couper l'herbe sans faire du dégât).

grande-tonte1

 

L'espace parait plus grand.

 

Regardez le résultat

 

résultat-tonte

 

 

 

Je vous rassure, il n'a pas fait tout le terrain seulement l'espace de la future base vie en plus.

basevie-tondu-copie-1.JPG

 

Après avoir fait mon jardin, je me suis remise à débroussailler un côté du "ruisseau" au nord du terrain, afin de pouvoir le nettoyer et le buser plus tard. Je récupère pas mal de bois mort qui nous servira pour le barbecue. Dès que j'aurai fini ce travail (en mai, j'espère), nous pourrons faire un grand feu de joie...

après-débroussaillage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le résultat est sympa, mais à terme tout cela disparaitra.

 

 

 

 

 

 

 

Notre semaine est passée très vite et ce fut avec regrets que nous avons tout refermé avant notre prochain voyage en mai.


Partager cet article
Repost0
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 00:09

Les beaux jours ne devraient plus tarder, enfin on l'espère tous.

Nous avons prévu quelques séjours sur le terrain pendant le printemps, le travail ne manque pas.

Il ne faut pas croire que nous n'avons pas avancé...

  • Le plan de la maison est presque validé,

  • Le dossier HLL (Habitation Légère de Loisirs) est sur le point de partir : ce dossier nous est nécessaire pour installer le chalet et l'appentis de notre base vie ainsi que l'assainissement qui sera le même que la maison.

 

Quelques nouvelles des plantations :

  • à l'automne, j'avais mis des petits pois (on m'avait toujours dit que cela ne gelait pas), en janvier ils étaient bien jolis, mais ils n'ont pas résisté à la neige...

  • les lilas ont des boutons depuis début mars

  • les mimosas n'ont pas tous gelés

  • pour les autres arbustes on verra plus tard

  • lors de notre dernier passage (mi-mars), j'ai planté des oignons, des échalotes et des ails (à la place des petits pois)

  • les sapins que nous avons mis au sud du terrain ont eu la visite des biches (ou chevreuils), un des deux a presque disparus et l'autre a un peu d'écorces en moins (état à la mi-mars)

 

J'ai commencé à contacter des pépiniéristes pour peaufiner la liste des arbustes des haies.

 

Autre souci : comment éviter que les chevreuils grignotent nos plantations ?

J'ai trouvé quelques astuces sur le net mais sont-elles bien efficaces :

  • mettre des œillets d'inde entre les arbustes (mais ils ne seront plus là l'hiver)

  • mettre des tiges en fer avec des branches perpendiculaires pour éviter que les cervidés ne puissent approcher trop près les arbustes

  • mettre un fil avec des petits savons tout le long de la haie (il semblerait qu'ils n'aiment pas)

J'ai aussi pensé à mettre plusieurs épouvantails avec des objets qui bougent seuls ….

Si quelqu'un a une solution, je suis prenante.

 

Nouveau départ : samedi 10 avril pour une semaine

Partager cet article
Repost0
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 20:47

Je vous l'ai promis dans l'article précédent, nous tirons toujours (enfin souvent) profit de ce qui nous arrive en bon comme en mauvais.

L'été 2008, nous devions partir au Brésil. La veille du départ, je me suis aperçue que mon passeport n'était pas valable.
Mon passeport avait été fait en 2001 et celui de Jacques en 2003.Lorsque nous avions organisé ce voyage, j'avais pense au passeport biométrique au cas où nous passerions par les Etats-Unis, finalement le vol était direct. Nous avons ouvert le passeport de Jacques pour constater qu'il était valable 10 ans. Nous avions pensé que la durabilité du mien était la même. La veille du départ, j'ai constaté que mon passeport n'avait une validité que de 5 ans car mes enfants étaient inscrits dessus. Après cette mésaventure, nous nous sommes aperçu que beaucoup de personnes auraient eu la même réaction. Rassurez-vous, ce n'est plus possible maintenant car les enfants doivent avoir leur passeport personnel.
Donc nos vacances au Brésil étaient tombées à l'eau. Le Brésil nous attendra encore un peu....


Depuis quelques mois, nous avions situé approximativement la localisation du terrain que nous souhaiterions trouver pour notre projet de construction. A la fin de la première semaine de ces vacances à la maison, nous avons eu un mail d'une agence immobilière pour nous présenter un terrain. Celui-ci ne fut pas le bon, mais l'envoi du cahier des charges a permis au vendeur de nous proposer le terrain que vous connaissez aujourd'hui. Après vérifications pendant un week-end, il a été adopté et 2 jours plus tard nous signions le compromis de vente, puis en décembre l'acte notarial.

NOUS AURIONS LOUPE CE TERRAIN SI NOUS ETIONS ALLES AU BRESIL !!!! Il faut positiver.


Le bilan d'un pneu crevé fut un peu le même.
Pour notre installation temporaire (le temps des travaux), nous avions envisagé de vivre en parti dans le chalet et dans un bungalow ou une caravane.
En cherchant encore un peu sur Internet pour trouver un pneu, Jacques a découvert une annonce pour une caravane visitable à 4 km. Que risquions-nous  à aller la visiter ? ... Et oui, vous avez compris : nous l'avons achetée avec un C25 pour la tracter (et aussi pour transporter tout un tas de matériaux...).

POUR NOUS TOUT A UNE RAISON D'ETRE.

Il ne faut pas se décourager à la première difficulté mais plutôt savoir rebondir sur l'évènement.



 

Partager cet article
Repost0
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 13:22

Nous avons pris l'habitude d'aller environ tous les mois sur le terrain afin de le découvrir en toute saison.
En Isère, comme dans beaucoup de région cette année, la neige est souvent venue nous rendre visite et même s'installer. Grâce à nos amis périgourdins, nous avons des photos du terrain sous la neige (merci Marcel).
alizé dans la neige
Au premier plan, je vous présente Alizé qui ne passe pas inaperçu dans la neige.
chalet sous la neige
terrain sous la neige

Lors de notre arrivée elle avait toute disparu,mais le froid était encore présent. Nous avions fait le choix de loger chez notre amie qui tient un gîte, pour ne pas avoir à tout remettre en service en arrivant et purger à notre départ.

Comme à chaque fois, nous commençons par faire le tour de "la propriété".  Il faudra encore attendre un peu pour voir si nos plantations ont prises. Les seuls  qui ont changé ce sont les lilas. Ils ont les pieds dans l'eau mais ils ont aussi des boutons.
lilas en boutons
Nous n'avions pas vraiment prévu de travailler. Jacques a fait un peu de rangement et moi arraché des ronces au bord du "cours d'eau" (je suis loin d'avoir fini).
Notre programme du week-end a été un peu perturbé par un silex dans un pneu.
silex dans un pneu !!!
Pas simple de trouver un pneu (peu courant) un dimanche et pas question de rentrer par l'autoroute avec une galette .... La seule solution pour nous fut de rester une nuit de plus au gîte, nos employeurs ont du se passer de nous (personne n'est irremplaçable).  "A toute chose malheur est bon" dit un proverbe (je vous en dirai plus tard).

Dès notre réveil le lundi, nous avons cherché un nouveau pneu, puis pris le chemin de retour.
Le lendemain la neige faisait son retour en Dordogne... En Rhône-Alpes aussi d'ailleurs.


 
Partager cet article
Repost0
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 21:07

 

Depuis 3 ans nous faisions des réveillons un peu différents, cette année ce fut en Dordogne, sur notre terrain.

Pour nous le changement d’année se passe par un bisou sous une boule de gui pour porter bonheur, et cela semble nous être profitable. Cette année le gui n’est pas venu à nous (c’était nous qui allions le chercher), alors nous sommes allés à lui. A minuit nous étions au pied d’un peuplier sur le terrain, couverts d’un Kway, avec l’appareil photo sur pied pour immortaliser l’instant et vous en faire profiter.

 

Bisous sous le gui-2

 

Que cette boule de gui puisse aussi vous porter bonheur.


Ce week-end n’était pas un week-end de travail (il faut savoir faire des pauses). Après avoir remis le chalet en fonction, nous avons pensé à nous. Nos repas valaient bien les vôtres, civet de biche, foie gras, boudins blancs étaient au rendez-vous.

Nos premiers invités de l’année sont arrivés ce midi (vers 13h). Le soleil était présent avec ses rayons très agréables. Nous avons poussé le plaisir en mangeant dehors, à l’abri. Nous avons même eu l’impression de prendre un peu des couleurs. Ce serait un comble de bronzer en janvier en Dordogne, on va croire que nous sommes allés en montagne !!! J’avoue que ce grand bol d’air nous a un peu saoulé, ce soir la fatigue se fait sentir. La soirée va être courte, Jacques prend un acompte et moi ce sera sûrement lors du film (mais les enfants savent que c’est plutôt mon habitude …).

 

Dimanche ce sera le retour à notre vie habituelle, en attendant nous nous serons ressourcés….jusqu’au prochain voyage.

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 23:09
Nous ne sommes pas allés sur le terrain en novembre mais le projet avance tout de même.

Le 17, nous avons reçu par mail, une proposition de plan de la part de notre architecte. Il a un peu modifié notre premier plan, mais il y a des idées interessantes et d'autres un peu moins.
Tous ceux qui nous connaissent bien ont déjà compris que nous nous sommes penché aussitot sur ces nouveaux plans pour en proposer de nouveaux.
Afin d'avancer le projet et d'éviter de faire et refaire des plans, lors de notre prochain voyage, nous allons rencontrer Alain (prénom de notre architecte) et travailler ensemble.
Il est trop tôt pour vous montrer le projet....

A suivre ....
Partager cet article
Repost0
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 21:50

 

Dès que nous le pouvons, nous prenons la route, direction … de la Dordogne

 

Notre journée de vendredi fut vite passée car nous ne nous sommes pas levés très tôt. Nous sommes allés rencontrer une entreprise afin qu’ils viennent changer un pneu du tracto.

Ensuite nous avons fait quelques kilomètres pour voir une installation de toit végétalisé pour la création d’un centre de vacances. Nous avons pu prendre contact avec une personne qui installe ce type de couverture. Nous avons aussi pu « apprécier » l’état du chantier : couvert de boues, les ouvriers qui travaillaient avec des bottes très lourdes, des véhicules qui étaient à la limite de l’enlisement….. Tout ce que Jacques souhaite éviter au  maximum.

 

Arrivé au chalet, il a continué le câblage  de ses batteries (6  en plus pour avoir 300 ampère/heure disponibles en plus, soit 800 Ah actuellement)

Dans la soirée nous avons eu le plaisir de recevoir mon frère et son ami.

 

Après une bonne nuit de sommeil, nous sommes allés faire un tour au marché … toujours aussi agréable malgré la fin de la saison touristique. Ensuite nous avons du faire avec la bruine et la pluie, je l’avoue ce n’était pas très plaisant, mais nous avons tout de même réussi à planter des mimosas venant de Bretagne.

Jacques s’est lancé dans la fabrication d’un sommier pour que le matelas ne soit plus à même le sol. Jusqu’à présent nous mettions des tapis de sol pour nous isoler car le dessous du lit était tout humide le matin. Il était un peu encombrant mais ensuite il a réduit ses pieds de moitié. Notre journée s’est terminée dans notre restaurant préféré.

 

Le dimanche fut plus clément, j’ai pu jardiner un peu :

  • Semer des petit pois (le matin)
  • Planter des giroflées et des pommiers d’amour (venant aussi de Bretagne)
  • Planter des figuiers donnés par des amis

Jacques, lui a continué à creuser un peu le fossé avec le tracto. Après le repas, il a regardé l’éclairage du tracto….voici le résultat.

 

 

Aujourd’hui tous nos repas ont pu se faire dehors, sous le soleil (nous avons certainement rougi un peu), mais la fraicheur arrive vite.

 

 

Jacques a fini le nettoyage du fossé avec le tracto, moi  j‘ai peaufiné avec une pelle. Nous avons fait des petits tronçons un peu plus profonds pour que les grenouilles aient toujours de l’eau et surtout que le terrain soit moins humide.

 

 

 



 

 

 

 

 

Avec quelques pierres nous avons canalisés l’eau, cela devrait être sympa.

 

 

 

 

 

Lors de ces travaux nous avons découvert de grosses grenouilles, on se demande de quelle espèce !!! On nous a vaguement dit qu’il y avait des grenouilles taureau autour de Bordeaux.

 

Mon beau-frère s’est proposé de venir à la pêche….le gourmand !!! Cela ferait de belles cuisses de grenouilles, mais sont-elles bonnes….

 

 

 

Profitant du tracto, nous avons nettoyé le fossé en amont, cela ne sentait pas très bon…Nous pensons faire une petit rétention d’eau pour qu’elle se décante. Affaire à suivre…

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour information, Jacques manipule de mieux en mieux le tracto. Avant d'avoir sa maitrise, je pense qu'il mérite la licence.

 

 

 

 

 

 

Nous avons fait aussi un peu de coupe à la tronçonneuse: le dernier peuplier au fond du terrain était à moitié pourri, il n’a pas tardé à tomber. Cela fait un bon tas et surtout il ne risque plus de tomber tout seul.

 

Beaucoup de personnes nous ont dit que les branches coupées de saules reprenaient facilement. Je me suis souvenue d'un article lu dans un journal pour enfant qui expliquait comment fabriquer une cabane avec des branches coupées. J'ai essayé de faire la même chose en espérant que celà marche : Mael (notre petit-fils aura une belle cabane).

 

Pendant que Jacques aidait la personne qui changeait la roue du tracto, je me suis promené sur le terrain du voisin. J’ai été très surprise de découvrir des champignons.1, 2, 3,…..10…20… je n’arrêtais pas de me baisser. J’en ai trouvé près de 2 kg et demi et seulement 4 (champignons) sur notre parcelle. J’espère que Marcel en a eu encore les jours suivants.

 

La semaine a passé très vite comme d’habitude entre le travail la journée et les différentes soirées. Quand je pense que certains de nos amis se font du soucis car nous allions dans une région où nous ne connaissions personne.

 

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 22:56
La fin de cette semaine fut tout aussi occupée.

Jacques a poursuivi son travail au niveau de l'accès routier, ainsi que le nettoyage du fossé.
Le jeudi, il a tassé les pierres de l'entrée pour qu'il soit carrossable.


La journée fut bien occupée, et le résutat sympa.





Moi, j'ai fini mon débroussaillage, peaufiné le nettoyage du fossé après le passage du tracto,





brûlé les ronces,





planté un groseiller près des framboisiers qui sont repartis malgré une bonne coupe




et un figuier,
et fais un peu de jardin sur de la terre rapportée (l'année prochaine, on peut espérer avoir des maras des bois chez nous -fraises-).


Le samedi matin, je suis allée faire un tour au marché car j'avais quelques commandes de membres de la famille ou d'amis gourmands.... Même à cette période ou les touristes ne sont plus là (ou presque) c'est un véritable plaisir de se promener parmi les différents étalages très attirants avec des produits aux prix attractifs.
Comme avant chaque départ, j'ai fait 2 voyages pour vider nos eaux usées et le WC, ce n'est pas l'activité la plus intéressante mais il n'est pas acceptable pour nous de faire autrement.

Le dimanche matin, avant de commencer le rangement, nous avons fait un tour sur une foire d'une commune environnante. Beaucoup de stands avec des produit du terroir (vins, fruits, fromage...) et présentation d'anciens métiers (rempailleurs, tuiliers, feuillardiers, meunier....) animés par des passionnés qui savaient nous intéresser.

Et ce fut le rangement, et la route à faire dans l'autre sens.
Partager cet article
Repost0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 21:09
Juste pour info : Devinez ce que Jacques a eu pour son anniversaire .... un tractopelle

Voici le nouveau jouet de Jacques … Maël (notre petit-fils) a ses petits camions, Jacques en a trouvé un à sa taille.

 



Il est en cours d’acquisition d’une maitrise … de conduite d’engins de chantier.





Il semble très doué... J'avoue que cela ne semble pas être très difficile, enfin si on n’a pas de problèmes de latéralisation car il faut bouger les manettes dans tous les sens en même temps.

 




Vendredi après-midi
, nous avons assisté au chargement du tractopelle sur un porte-char. Il a été bien arrimé à la remorque.

Aussitôt, nous avons pris la route pour une arrivée à 21 heures.

 

 



Samedi : après avoir fait quelques courses pour remplir le frigo et un peu de rangement, nous sommes allés découvrir le terrain d'amis limousins. L'après-midi était propice à la ballade. Ensuite Jacques a choisi la farniente.

et moi une cueillette de châtaignes (que nous avons gouté le dimanche soir). Notre soirée était programmée depuis la mi-septembre, notre village d'adoption (le club des amis) proposait une fois de plus une soirée dansante.

Ce coup-ci c'était une choucroute qui était au menu, et non ce n'était pas une choucroute périgourdine, elle était bien traditionnelle. Nous avons de nouveau passé une excellente soir

ée avec des voisins de tables très intéressants. La salle n'étant pas très loin, nous pouvons y aller à pieds et faire le retour sous les étoiles avec une belle lune.

 

 


Dimanche : après une bonne nuit un peu fraiche (mais bien sous l'édredon), la journée s'annonçait bien ensoleillée. Quel plaisir de pouvoir déjeuner dehors, après une bonne douche chaude dans un chalet chauffé, c'est le luxe....(petit détail pour ceux qui se font du soucis pour nous).

Jacques a repositionné l'éolienne en version définitive pour le chalet à cet emplacement.

Moi de mon côté, j'ai passé une bonne partie de ma journée à débroussailler le fossé, les peupliers et les saules. Bonjour les courbatures en fin de journée, quelques granules d'homéopathie... et plus rien le lendemain.

 

Lundi : J'ai profité du beau temps de la matinée pour plier la toile de tente juste avant l'arrivée de la pluie (qui n'a pas duré d'ailleurs).

Jacques lui a fabriqué une étagère pour nos chaussures qui a été positionnée à l'entrée du chalet. Nous arrivons maintenant à avoir un rangement optimal, ou presque.

 

 

A notre grande surprise, le tracto est arrivé vers 13h30 (nous ne l'attendions pas avant 16h). Après un déchargement sans surprise, le chauffeur a pu reprendre la route. Comme vous pouvez le voir , Jacques l'a très vite repris en main.

 


 








 


 

 

 

Il n'a pas eu le temps de le manipuler très lomgtemps car l'architecte arrivait (même à Kerboluc, nous avons un planning bien rempli...).

 

Cette rencontre a duré plus de 3 heures. Il semble emballé par notre projet. Pour nous c'est important d'avoir un professionnel qui valide nos idées ou nous fait évoluer.

 

Notre soirée fut aussi très agréable chez de nouveaux amis.

 

Mardi : aujourd'hui, c'était la pose du compteur d'eau (au cas ou nous en aurions besoin)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et l'ouverture du terrain sur la chaussée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous avez peut-être remarqué que ce n'est pas notre tractopelle qui est au travail... En effet, pour des raison de responsabilité, les travaux ayant un caractère "officiel" seront fait par des professionels, de plus n'a pas encore le tracto en main.

Nous avions rendez-vous avec une personne de la DDAF (direction départementale de l'agriculture et des forêts) qui gère aussi les eaux. Suite à cette rencontre, notre "étang" ne dépassera pas 1000 m², et nous pouvons faire ce que nous voulons des eaux de pluies venant du village. Nous avons eu des réponses à nos questions, que demander de plus ...

Pour ma part , j'ai continué à préparer le fossé que Jacques a l'intention de creuser avant notre départ (avant les travaux d'enfouissement de la ligne électrique se situant à l'extrémité sud du terrain).

En fin d'après-midi, nous sommes allés rendre visite à la première personne que nous avons connue dans la région, la propriétaire du gite que nous avions découvert lors de notre première venue en aout 2008.

 

Mercredi : suite du débroussaillage, et quelques courses.

 

Pour Jacques après un graissage de toutes les articulations du tractopelle (c'est un grand-père dont il faut prendre soin ! ), ce fut le début du nettoyage du fossé.





Comme vous le constatez, nous ne sommes pas très souvent devant l'ordi. Nous sommes tellement bien dehors et on ne  s'ennuient pas. Nous avions réservé cette activité pour les temps de pluie, mais elle se fait attendre... Tout est sec, les agriculteurs ont déjà commencé à donner du foin aux bêtes.... 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 23:33
Cela ne c'est peut-être pas vu mais le week-end dernier, nous avons pu faire un saut en Dordogne.
Départ le jeudi, dès que possible, c'est à dire vers 18h15. Arrivée sur le terrain vers 23h30.
Dès que la voiture a été déchargée et la table mise dehors sous un ciel étoilé (avec un petit pull, nous étions très bien). J'avais déjà préparé tout le repas, il ne restait plus qu'à le réchauffer.
Maintenant nous sommes rodés, le chalet est très vite opérationel.

Pour nous la journée de vendredi était importante car nous avions rendez-vous à 10 h avec un architecte pour lui présenter notre projet et voir s'il pouvait nous accompagner et  nous conseiller dans nos démarches. Nous espérons que nous pourrons travailler ensemble car il esr assez proche de notre façon de penser. Il nous proposera peut-être  quelques modifications mais au vue des différentes personnes que nous avons déjà rencontrées (DDE, SPANC ....), notre projet n'est pas si mal que celà. Nous attendons son prochain contact.

Après un petit tour dans un magasin de bricolage et l'achat d'une nouvelle cuve de récupération d'eaux de pluies (son retour sur la remorque nous a fait pensé au transport de la cocinelle de Lionel !!!), nous sommes retournés au terrain où une nouvelle personne devait nous rejoindre afin d'avancer sur notre élaboration de haies. Ce n'est pas un pépiniériste, mais il nous a déjà fourni de nombreux conseils. A nous de faire nos choix. Dans quelques temps , je vous donnerai la liste des arbres que nous souhaiterons mettre. Ce qui serait bien c'est de faire nos plants d'arbres nous même....

Pour le repas du vendredi soir, j'ai eu recours à  la facilité (il faut aussi faire vivre les commerces locaux) en commandant 2 pizzas à la boulangerie (le mercredi il nous propose des chouquettes, le jeudi un paté de pomme de terre et le vandredi des pizzas).

Ma matinée de samedi était prise par le marché de Thiviers car j'avais eu quelques commandes de produits locaux....(les gourmands se reconnaitront !!! - petit message perso: commande passée pour octobre)
J'avais pour objectif ce week-end de faire des confitures de mûres. Ayant vu qu'elles étaient peu nombreuses, j'ai acheté des fraises, des maras des bois et des melons.
J'ai aussi pris une douzaine d'huitres (je vous rassure pas pour en faire des confitures) pour Jacques car il en rafole.

Comme je vous l'ai déjà explqué, ne rejetant rien dans la nature, j'ai fait trois voyages dans la commune voisine pour vider les eaux usées.

Jacques, lui continuait à améliorer le réseau récupération d'eaux et le réseau "électrique"....

La journée est passée très vite. Nous avions rendez-vous chez un ami pour visiter son chalet construit il y a environ 30 ans. Le notre est bien petit, mais ce n'est que du provisoire. Difficile pour moi d'imaginer comment seront nos plantations, mais l'important est de respecter les distances si on ne veut pas avoir de surprises. La suite de notre soirée se termina chez un couple d'amis qui ont une ferme auberge.

Le dimanche, j'ai gonglé entre plantation (troenes, altéas et autres) et cuisine (confiture de mûres -1pot, de fraises -3 et de melons -7). Régulièrement je devais rentrer me mettre à l'abri. Lorsque je plantais la haies de troenes ("plants" faits à partir d'une taille de printemps), j'ai entendu la pluie tombée sur le maïs de l'autre côté de la route, moi je n'ai rien senti à part la fraicheur. Finalement à la fin de la journée, tout ce que j'avais amené était planté.

Le petit platane qui avait atterri par hasard dans une jardinière se retrouvent au sud-est du terrain (au fond).


Les althéas et les troenes ont commencé à former la haie qui nous protègera lorsque le chalet aura été déplacé.

























Et les autres plantes (plantes grasses, buis...) on pris place dans l'espace entouré de grillage.




Comme vous pouvez le voir, maintenant je balise tout car mes framboisiers ont eux aussi été victime du dernier fauchage. Ils repartiront de plus belle au printemps prochain.

Le lundi fut occupé par le rangement, l'arrosage des plantations, la vidange des WC et d'une cuve d'eaux usées.
Avant de ranger le groupe, Jacques àlui a fait une vidange.



Pour ma part, voulant préparer un bout de jardin, j'ai recouvert un espace avec une toile noire afin de tuer l'herbe.
Les 2 pneus que vous pouvez voir ont été trouvés dans la haie.




Le retour a été aussi rapide que l'aller, à 22h nous étions à la maison.



Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Jack38
  • : Histoire du projet de conception et de construction de notre maison en Dordogne
  • Contact

Recherche

Liens