Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 16:55
Bonjour à tous

Eh oui, les vacances ne durent qu'un temps, nous sommes de retour.
Ce fut pour nous, très reposant psychologiquement mais pas tout à fait physiquement. Il m'a fallu quelques jours pour avoir du temps pour vous donner un peu de nouvelles.

Je vais essayer de ne rien oublier, et tout vous raconter. Ce sera par thèmes car nous n'avons pas tenu de journal....

Vie à Kerboluc

Le chalet :
aménagement intérieur
installation chauffe-eau à gaz
arrivée du frigo
installation de la douche

L'appentis :
montage
rangement

Les extérieurs :
terrassement
état des plantations
débroussaillage

Implantation de la maison :


Contacts administratifs :





Partager cet article
Repost0
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 00:26

Les photos viendront à notre retour à St Quentin, mais nous souhaitions vous faire partager nos vacances.

 

Après un week-end en Bretagne, nous sommes arrivés à 2h du matin le lundi 6 juillet. Nous avons du évacuer ce qui gênait la mise en place du lit, Michel a choisi de finir sa nuit dans la voiture, conclusion : couchés 3h du matin. Nous étions levés vers 8h30, petit déjeuner dehors…Et Michel qui dormait toujours (réveillé seul vers à 10h).

Après un petit déjeuner rudimentaire (une vache qui rit), il est venu avec moi faire quelques courses pour le repas, puis chercher la toile de tente et le groupe électrogène qui étaient chez Michèle.

Après le repas, j’ai fait le tour du terrain avec Michel. Il a eu la même idée que nous, de faire un petit pont sur le ruisseau. J’ai profité de sa présence pour qu’il  m’aide à monter la toile de tente afin d’avoir un lieu  de stockage supplémentaire. Très rapidement, nous avons monté une étagère. Jacques a passé une grande partie de la journée à remettre tout en service (l’eau au robinet, les pompes d’évacuation….).

Pour travailler un peu sur informatique le soir, Jacques a fabriqué une petite table rabattable. Le chalet n’est pas extensible. Nous n’avions pas la place d’ouvrir la table et de faire le lit. Pour ceux qui me connaissent, je suis très souvent couchée avant Jacques. La décision fut prise pour le lendemain de diminuer les 2 matelas en 70 cm pour faire un couchage de 140 cm au lieu des 180 cm.

 

Mardi 6 juillet :

Etant tout de même en vacances, pas de réveil….au lit jusqu’à 9h et plus. Je sais déjà ce que Jacques me dira lorsque nous serons de retour à la maison : « ….mais j’ai fait une réserve de sommeil pour 6 mois ».

Un peu frais le matin, mais nous pouvons tout de même déjeuner dehors.

Nous n’avons pas de mal à trouver des occupations :

  • déménagements de caisses d’un côté ou d’un autre
  • arrivée d’eau sur un évier extérieur
  • nettoyage des plantations
  • éclaircissement du maïs (avec un pincement au cœur) – je soupçonne Jacques et Lionel de ne pas avoir me faire de peine, mais j’ai du mal à imaginer que mon maïs était plus haut que le champ du voisin une semaine plus tôt !!!-

 

Vers 13h, nous avons réceptionné et installé le frigo. Il ne nous restait plus qu’à le remplir (courses à Thiviers, une quinzaine de kilomètres)

Ayant diminué la largeur de nos matelas, il fallait aussi revoir les housses. Je suis partie à la chasse d’une machine à coudre, couture faites chez notre voisine hollandaise. Nous voici donc avec un lit un peu moins large mais plus pratique, nous serons plus proche l’un de l’autre.

 

Mercredi 7 juillet :

Après avoir fait la vaisselle, j’ai fait ma première lessive mise à sécher sur un étendage de fortune.  

J’ai fait le choix de préparer nos repas le matin (entrée et légumes) pour être plus tranquille le soir, il ne reste plus qu’à allumer le barbecue. Les haricots du beau-frère étaient excellents.

J’ai débroussaillé un espace en allant vars les peupliers pour y mettre mes framboisiers qui végétaient dans des bacs à St Quentin.

Jacques a commencé à monter la cabine de douche     ….peu de choses allaient comme il voulait.

A la fin de la journée (21h), la douche était montée….sans eau pour l’instant.

 

 

 

 

Jeudi 8 juillet :

Jacques a peaufiné la cuve d’évacuation des eaux usées en mettant un robinet et un tuyau pour faciliter sa vidange à l’aire de camping-car se trouvant pas très loin. Je suis allée faire une course chez le quincaillier et remplir notre réserve d’eau potable. Nous en utilisons peu, seulement pour se laver les dents et cuisiner. Tout le reste vient de la cuve d’eau de pluie. Ici l’eau est très douce, il ne faut pas mettre trop de savon…

Après avoir pesté un peu pour ses soudures, Jacques a pu installer le chauffe-eau et l’eau à la douche. Quel plaisir cette première douche….

Quant à moi, j’ai fini l’éclaircissement de mes pieds de maïs et tondu de chaque cotés.

 

Vendredi 10 juillet :

Matinée tranquille, Jacques a fait les plans de l’appentis qu’il va faire sur le côté.

Ce fut ensuite une virée à l’entrée de Périgueux, pour :

  • des caisses de rangements
  • des stores
  • divers outillage
  • des dalles de jardin
  • des dalles de terrasses en bois
  • des « tôles » ondulées
  • des tasseaux….

 

Heureusement que nous avons une mondéo break, c’est fou ce que nous pouvons transporter (retour coffre entrouvert).

 

Samedi 11 juillet :

Je suis allée faire un tour au marché de Thiviers, sympa beaucoup de producteurs locaux. C’était surtout par curiosité, mais je suis revenu avec des tomates (banal me direz-vous), du boudins aux châtaignes fait avec de la viandes de « culs noirs » (espèce de cochon) et du magret de canard séché fourré au foie gras (pour l’avoir goûté sur le marché, je peux vous dire que c’est délicieux).

A mon retour, nous avons débarrassé tout le côté du chalet pour y construire un appentis et commencé à positionner les dalles qui serviront d’embase pour les pieds  de l’installation.

En règle général, Jacques arrête de travailler vers19h (pour l’apéro), mais aujourd’hui, nous avions des invités (nos voisins et ex propriétaire du terrain). Un autre voisin est passé pour que l’on voit avec lui pour buser une partie du petit cours d’eau qui sépare le terrain (travaux qui devrait être fait la semaine prochaine).  

Quel plaisir de recevoir chez soi !!! et de manger dehors jusqu’à 23h (ce fut notre journée la plus chaude). Super soirée.

 

Dimanche 12 juillet :

Après une bonne nuit, sans avoir eu besoin de mettre mes chaussons de laine, nous revoici au travail à partir de 10h.

La journée fut bien occupée par le montage de l’appentis, le soir il était couvert (le reste pour demain).

Après avoir encore un peu débroussaillé entre l’appentis et le cours d’eau, j’ai fait un grand feu de bois pour tout évacuer.

Ce fut une journée bien chaude, dont nous garderons un de souvenir (coup de soleil).

Après le repas, Jacques a décidé de se mettre à l’électricité à l’intérieur du chalet (pose de prises), il avait prévu de faire cela un jour de pluie mais pour l’instant nous n’en avons pas eu.

 

 

BILAN DE LA PREMIERE SEMAINE

  • Pas de soucis au niveau de l’énergie, les batteries sont pleines (et la météo est ensoleillée)
  • Tout le circuit d’eau fonctionne – de la cuve d’eau de pluie, au robinet, à l’évacuation des eaux usées
  • La douche, le chauffe-eau et le frigo fonctionnent bien
  • Agrandissement en cours

 

Le seul souci (pas pour tout de suite) c’est notre autonomie en eaux de pluie. Pour l’instant, nous n’avons qu’une cuve….nous en avons déjà utilisé un tiers. Nous allons bientôt espérer avoir un peu de pluie (la nuit de préférence).

 

 

Lundi 13 juillet :

Lever pas très tôt. Petit déjeuner, puis départ pour une ville à une vingtaine de kilomètres. Nous ne visions que les magasins de bricolage (et un pour la nourriture car nous avions invité Michèle (propriétaire du gite que nous avions découvert pour notre arrivée en Dordogne.

Jacques n’a pu faire qu’une partie de ses courses car le magasin fermait à 12h (prochain voyage jeudi). Nous n’avons vu qu’un côté de cette ville mais elle a beaucoup à nous offrir.

En rentrant, j’ai fait une voyage à l’aire pour camping-car pour vider nos eaux usées, pour vider le WC, remplir le bidon d’eau potable et les douches solaires.

A mon retour, j’ai découvert notre voisin qui nous prêtait sa débroussailleuse. Il ne me restait plus qu’à me mettre au travail.

Dès 18h, nous avons tout rangé pour attendre notre invitée.

A son départ nous avons rejoint un couple d’ami, mais un bon café (pour Jacques) et un orage nous a arrêtés dans notre envie de voir le feu d’artifice tiré à 5 km. Vers minuit et demi, entre 2 averses, Jacques  a tiré notre premier petit feu d’artifice sur le terrain.

 

Mardi 14 juillet :

Jacques a passé une bonne partie de la journée à transférer les batteries dans l’appentis : travail jusqu’à 22h, mais nous avions de la lumière le soir.

La pluie tombée hier soir a rempli notre cuve : tranquille pour 2 semaines en autonomie d’eau.

Moi, ce matin, j’ai préparé une petite surprise que certains d’entre vous recevront bientôt.

 

Mercredi 15 juillet

Jacques à poursuivi son travail sur l’électricité, et moi j’ai débroussaillé …. Et oui encore, et il en reste….

Partager cet article
Repost0
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 21:47
On a beau avoir une grosse voiture , elle ne pourra jamais contenir tout ce que nous souhaitons amener à Kerboluc.
Afin d'avoir de quoi avancer pendant nos vacances (du 6 au 26 juillet en Dordogne), Jacques et un ami ont fait un voyage éclair avec un camion de location sur le terrain -départ le jeudi 25 à 20h retour le 26 à 18h30.

Le camion était bien plein :
  • une cuve supplémentaire donnée par une amie de travail
  • l'abri à batteries que nous avions démonté le dimanche
  • des tables
  • des étagères
  • une douche
  • un chauffe-eau
  • une éolienne
  • des cables
  • ....
Sans oublier des valises d'outils pour Jacques

Et un peu pour moi :
  • un peu de vaisselles
  • de linge
  • 2 bacs de framboisiers qui végétaient à la maison (je suis sûre qu'ils seront beaucoup mieux en pleine terre)
  • de coupes de lauriers (adviendont ce qu'ils pourront, ils étaient voués à la déchetterie)
On ne va pas s'ennuyer pendant ces congés.

Jacques et Lionel n'ont pas pu résister à l'envie d'aller sur le terrain à 1 h du matin ....pour poser les végétaux, car ils avaient besoin de place pour y mettre le groupe éléctrogène.
Après une bonne nuit (il ne leur en faut pas beaucoup à ces 2 là !!!), ils sont allés décharger le camion au terrain. Quelle chance ils ont eu, ils ont pu approcher le camion jusqu'au chalet.






J'aurai bien aimé être là-bas pour voir mon maïs. Il semble
mesurer 25 cm (plus que le champs d'à côté !!!) mais il est
trop serrer, il va valoir l'éclaicir.







Comme vous pouvez le voir le terrain a été tout fauché par Désiré. Un grand merci à lui même s'il a coupé mes lilas, forsithias et autres arbustres planter rapidement en avril. C'est de notre faute on n'avait pas balisé, cela nous servira de leçon.

Théoriquement je devrais  ramener des pieds de lilas, de mimosas, de pommiers d'amour de Bretagne; je vais faire confiance à mon petit frère (qui est plus grand que moi) qui a la main verte.

Nous n'avons pas encore déménagé mais nous sommes déjà un peu en Dordogne, vivement lundi.

Partager cet article
Repost0
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 00:07


Sachant que nous allions passer la week-end du 8 mai sur le terrain, Eric (fils de Jacques) s'est proposé de nous accompagner. Ce fut avec plaisir que nous l'avons accepté. Pendant que je travaillais, ils ont préparé la voiture. Ce fut encore un déménagement avec remorque et coffre de toit, il ne restait pas beaucoup de place à Eric.


Départ à 12h30 - arrivée à 17h30



Avant  toute chose, nous avons vidé l'abri de jardin pour recouvrir le plancher d'un lino qui sera plus facile d'entretien. Nous devenons des pros dans le déplacement d'objets, pas toujours légers. C'est plus rapide à trois !!!
Jacques a aussi voulu intégrer l'évier dans le plan de travail avant le repas. Moi, de mon côté, j'ai préparé le repas et allumer le barbecue. Nous avons pu manger an regardant le coucher de soleil qui se couche plus tard en Dordogne qu'en Isère, environ une demie heure.



Le programme du week-end était la mise en application des principes d'autonomie que nous aurons dans la maison.





L'installation des panneaux solaires sur le toit afin de recharger des batteries qui nous permettrons d'avoir de l'électricité lorsque nous reviendrons et aussi de faire fonctionner différents appareils










L'installation de la cuve de récupération des eaux de pluie que nous avons tout d'abord rempli de 2 bacs d'eau afin de faire nos essais pour valider le circuit de l'eau qui arrive à l'évier. Cette cuve nous permettra de faire la vaiselle et notre toilette (elle n'est pas potable malgré un filtre 5 microns).






                

La mise en service de l'eau à l'évier nous permet d'avoir une vie presque "normale", enfin d'avoir un confort se rapprochant de ce que nous connaissons.









L'évacuation des eaux usées se fait dans une cuve que nous viderons régulièrement dans un bacs que nous vidangerons sur l'aire de camping-car dans un village voisin.











Les plantations des sapins et du noisetiers reçus en cadeaux , des laurettes, des sapins que nous avions dans des bacs dans l'Isère, du thym, du lauriers sauce, du muguet et 2 petits rosier. La majorité d'entre eux seront déplacés plus tard.


 




Débroussallage  pour avoir accès au petit cours d'eau (évacuation des eaux pluviales de du village) et installer un étendage à linge.

Il fallut  faire un bon feu pour évacuer des branches et des ronces. J'ai gardé le bois sec pour allumer le barbecue.






Nous avions amené un wc chimique que nous avons installé au bord d'une haie.

Le vendredi matin, Jacques nous a exprimé son grand plaisir d'avoir pu se soulager en pleine nature avec le chant des grillons et des grenouilles. Il ne faut pas aller chercher les petits bonheurs trop loin !!!!

Moi, je souhaitais un peu plus d'intimité alors j'ai fabriqué un rapide paravent temporaire avec ce que j'avais sous la mains



Vous vous demandez peut-être ce qu'est devenu ma haie de maïs, et bien elle pousse, en voici la preuve

Attention, on ne rigole pas !!!!



Les objectifs du week-end étaient atteints. A 16h, il était temps de tout fermer pour reprendre la route et de dire un grand merci à Eric. 


Partager cet article
Repost0
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 23:10

Après une halte le dimanche soir (19 avril 2009)  chez une cousine éloignée près de Bergerac, nous sommes allés dormir à Périgueux . Un ami nous a prêté son camping-car pour que nous puissions rester sur le terrain pendant une semaine. Pour faciliter nos déplacements et nos transports de matériaux, nous avions loué une voiture.

Lors de notre arrivée sur le terrain, Jacques a très vite constaté que le sol était bien mouillé  et interdisait d'aller plus loin que l'entrée. En début d'après-midi, notre abri de jardin en kit arriva et le chauffeur constata lui aussi qu'il avait bien plu. Il fallu trouver un agriculteur pour sortir le camion. Bonjour notre arrivée discrète !!!




Et oui, vous me voyez un peu perplexe !!!

Ce gros colis de presqu'une tonne n'allait pas se déplacer facilement sur plus de 150 mètres dans un terrain presque "marécageux" !!!








Rien n'était référencé, il a fallu tout étaler (ou presque) dans le pré sur les baches.





Jacques m'a aidé un peu car il lui fallait la base de l'abri de jardin pour commencer son montage.










Mais le reste est venu à dos d'homme (enfin dos de femme comme dis Jacques).

Il a aussi fallu trouver des solutions car porter sur l'épaule cela va un moment mais il faut se garder en forme pour la suite....
De plus marcher avec des botes ce n'était pas l'idéal pour ma cheville qui se remettait d'une entorse !!!!









Début du montage













Cela prend forme.











Et voici le résultat



 

La suite de la semaine fut :




pour Jacques un peu d'aménagement intérieur pour avoir un peu d'électricité en mettant en place des batteries qui avaient été chargée à notre domicile actuel. Quel plaisir d'avoir un peu de lumière.






  • pour moi la pose  de la lasure (il me restait la fenètre et la porte d'entrée, la deuxième couche de la face avant ainsi que des lattes de finitions du toit)  et un peu de plantation (persil, ciboulette,menthe, estragon, pieds de lilas et d'hibiscus, ainsi que des branches de forsithyas). Vous me voyez ici à faire des "plantations" de maïs car nous souhaitons avoir une haie coupe-vent pour cette été, mais pas simple de travailler un terrain très trempé, mes grains de maïs avaient tendance à remonter au dessus de l'eau !!! Lors de cette activité, j'ai beaucoup pensé à mon grand-père qui était agriculteur et mon papa qui adorait jardiner. S'ils me voyaient de là-haut, ils devaient bien rire !!!


Notre semaine tirait à sa fin, et ce fut avec regret que nous dûmes reprendre la route bien fatigués et courbaturés, mais tellement détendus.

Partager cet article
Repost0
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 22:11
Le samedi 11 avril, nous avons loué un camion (20 m3) pour transporter le maximum de matériels :
  • une cuve de récupération d'eau,
  • des dalles
  • des batteries
  • deux panneaux solaires
  • des barres en aluminium
  • des outils
  • des planches
  • des tuyaux
  • une tondeuse
  • une toile de tente pour l'été
  • un salon de jardin
  • un vieux barbecue.....

Quel déménagement !!! Et ce n'est qu'un début.

Le camion était bien plein, et avait du mal dans les cotes. Le trajet a duré plus de 7 heures (4h30 en voiture). Heureusement que nous avions réservé 2 couverts dans une auberge que nous connaissons depuis août 2008.
Après une bonne nuit de sommeil, direction le terrain pour décharger.

Nous avons presque tout sorti et ranger le long d'une haie.
Nous avions décidé de positionner notre abri de jardin (qui était en commande) derrière cette haie pour qu'il ne se voit pas trop de la route, soit intégré dans le paysage et protégé du vent du nord. Nous pensions qu'une simple autorisation de la mairie suffirait, mais nous avons du remplir tout un dossier qui devait passer par la mairie, puis à la préfecture. Délai prévu pour avoir une réponse : moins d'un mois si soucis...

N'ayant pas beaucoup de disponibilités pour revenir et sachant que le chalet était commandé pour être livrer le 27 avril,  Jacques se mis vite à l'oeuvre, une séance de soudure l'attendait.

La pluie est venue nous perturber alors nous avons du faire un abri de fortune.

Le samedi après-midi, j'ai décidé de faire quelques plantations (ciboulette, persil, estragon, menthe, lilas, forsythia) et de tondre un peu pour délimiter un espace de vie.

Ce fut un week-end bien rempli, avec quelques courbatures dues à toute la manutention. Mais quel plaisir de travailler dehors, sans bruit à part les grenouilles et l'écoulement  de l'eau du petit "ruisseau" créé par l'écoulement de l'eau de pluie du village.



Partager cet article
Repost0
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 23:16
Pourquoi un tel projet ?
  • Avec l'expérience de vivre dans différents lieux, différentes habitations, nous constatons que nos habitats sont rarement conçus pour une fonctionnalité qui dépasse le simple confort ou les contraintes techniques qu'impose un choix de chauffage ou un concept d'architecte. L'habitabilité, la maintenabilité, les usages de ses habitants, l'impact environnementale sont des critères qui nous sont importants.
  • En prévoyant nos vieux jours (même si c'est encore loin !!), force est de constater que notre maison actuelle, avec les chambres comme que sont la mobilité  réduite ou un environnement médicalisé.
  • En découvrant l'évolution des conditions climatiques de notre planète qui nous apportent presque quotidiennement son lot de catastrophe "naturelle" et en constatant  nos dépendances matérielles à la société (eau, électricité, gaz, etc.), nous concluons que nous sommes très fragiles et rapidement en danger quand une de ces ressources vient à manquer....

Nous avons donc mûri le projet de construire une maison qui tenterait d'intégrer tous ces critères et bien d'autres. Voici donc son histoire.



Critères du projet :

La maison 
                  
             1- accessible pour une personne à mobilité réduite :
  • un "vrai" plein-pied bien entendu
  • couloirs et portes permettant la circulation d'un fauteuil
  • une salle de bains à l'italienne
  • chambre pour lit médicalisé
  • accès salle de bain et piscine par lève-malade
              2 - le plus autonome possible
  • pour l'électricité grâce au vent et au soleil et stockage en batteries
  • pour l'eau grâce à l'eau de pluie
  • pour le chauffage grâce à l'eau et au soleil en stockage inter-saisonnier et bois en appoint
  • pour l'assainissement grâce à un système d'assainissement individuel sur lagunage
  • alimentation à partir de jardin, fruitier, etc.

Le terrain

  1. situation
    • altitude entre 250 et 350m :
      • plus bas, risque de catastrophe naturelle si le niveau des mers augmente de manière significative. Dans la région Aquitaine, une augmentation de 50 m déplacerait les côtes et les tempêtes loin dans les terres. 
      • plus haut apporterait plus de froid en hiver et donc imposerait plus de chauffage
    • latitude et longitude ou le lieu d'implantation du projet : avec la superposition des cartes :
      •  pluviométrie
      • vents
      • ensoleillement
      • altimétrie
      • géologique
      • températures
    • situé au maximum à 50 km d'une grande ville pour les accès aux soins médicaux et commerces spécialisés
    • petite commune ou le projet serait réalisable donc loin des monuments classés ou autres contrainte d'urbanisme comme des toitures à fortes pentes ou un style de tuile imposé
    • accès aux principaux commerces pas trop loin (15 km maxi)
nous ont positionnées nos recherches sur la Dordogne
  1. caractéristiques
  • orientation :
    • sud sud-ouest imposé pour le positionnement de la maison
    • pas d'obstacle proche (arbres, bâtiments, élévation) pour l'accès au soleil rasant en hiver
    • vent dominant du côté dégagé pour obtenir un vent établi au plus prés du sol afin d'éviter des mat importants pour les éoliennes
    • pas de vis à vis ni de surplomb sur le terrain
  • pente comprise entre 3% et 7%:
    • une trop faible pente complique beaucoup l'assainissement individuel qui utilise l'effet gravitaire
    • une pente trop importante n'est pas compatible avec une perte de mobilité. L'usage du terrain comme activité physique doit être possible même avec un fauteil ou dé-ambulateur.
  • sol meuble et non perméables :
    • un sol en roche ne permettrait pas, sans un coût prohibitif, d'enterrer les cuves d'eau de récupération d'eau de pluie et d'eau pour le stockage inter-saisonnier de l'énergie du chauffage
    • un sol perméable ne permettrait pas la création peu coûteuse d'un étang pour le trop plein de la récupération d'eau de pluie, l'écoulement des eaux pluviales, l'évacuation des eaux propres en fin de lagunage
  • surface suffisante grande, 5000 m² minimum pour :
    • implanter la maison qui aura environ 500 m² de shob
    • implanter la base vie qui représente 500 m²
    • implanter un étang d'environ 3000m²
    • implanter un lagunage qui demande environ 500m²
    • implantation des cuves d'eau qui demande environ 100m²
    • implantation d'un verger 2000m²
    • implantation d'un jardin 200 m²
    • implantation d'une serre
    • implantation d'une zone de camping
  • prix bien sur, c'est le nerf de la guerre!

  Etapes de réalisation :

Cette réalisation est prévue sur une période de plusieurs années. Plusieurs raisons à cela :
  • réalisation en autoconstruction de la maison lors de la retraite de Jacques fin 2011 pour plusieurs raisons :
    • coût de la construction
    • qualité des prestations fournies
    • disponibilité et expériences
    • spécificité du projet
  • volonté d'avoir un chantier "propre" lors de la construction :
    • enterrement des cuves d'eau et assainissement trés tôt pour avoir un terrain stable à la construction
    • dale béton déjà en place au début des travaux
  • la préparation du terrain
    • clotures
    • accés
  • la préparation du chantier
    • installation d'une "base vie"
    • création assainissement de la base vie
  • préparation des plantations (haies et fruitiers)
Etapes de réalisation :

  1. Recherche, localisation, achat du terrain
  2. Réalisation des plans : implantation du terrain, de la maison 
  3. Réalisation des principes : de l'eau, du chauffage, de l'electricité, de l'assainissement 
  4. Recherche des partenaires pour le projet : Architecte spécialisé en maison passive, Chauffagiste Thermicien, Ingénieur béton 
  5. Validation des principes et plans :
    • par l'architecte des plans maisons, des matériaux employés, des principes 
    • par DDE du projet maison et implantation 
    • par le SPANC du principe de l'assainissement
    • réalisation de l'accés routier du terrain
  6. Travaux avant construction maison
    • Mise en place de la base vie, de l'abri matériel, plantation haie nord, haies de la base vie
    • Enfouissement des cuves d'eau de chauffage inter-saisonnier et leur inter-raccordement
    • Réalisation du tumulus plate-forme éolienne
    • Mise en place de l'assainissement principal
    • Mise en place panneaux photovoltaiques, mise en place des éoliennes
    • Mise en place clotures et portail, réalisation tranchées entre dalle et autre composants
    • Préparation surface maison, ferraillage, pose des réserves, des tuyauteries, des gaines électriques
    • Coulage de la dalle béton, protection des sorties finition zone de stockage meubles et matériaux
  7. Installation dans la base vie
    • Déménagement des meubles en garde meuble
    • Déméangement dans base vie des meubles et outillage
    • réalisation abord base vie : terrasse, stockage, attelier
  8. Construction de la maison
    • Appros des briques monomurs, des fers à béton, des colles, des éléments de construction
    • Montage des murs en brique,mise en place coffrage dalle toiture 
    • Coulage dalle béton toiture, pose étanchéité toiture, raccordement des descentes eaux pluviales
    • Pose des ouvrants, pose de la 1ère partie du chauffage solaire, mise en place stockage électricité 
    • Mise en place production électricité phase chantier, mise en place VMC double flux,  mise en place production eau sanitaire
    • Pose des ouvrants intérieurs, pose des plancher chauffants basse température, test
    • Coulage des dalles chauffantes 
    • pose des gaines électriques, VMC, appareillage encastré, pose chaudière bois, échangeurs, chauffe eau solaire
    • mise en place des habillages des murs, des plafonds, des sols non carrelés
    • pose de l'appareillage électrique, pose de la véranda, du rideau de toiture
    • pose des sols carrelés, des sanitaires, des portes coulissantes, finition des murs intérieurs
    • mise en service de la production électrique partie habitable, mise en place production eau alimentaire
  9. Installation dans la maison
    • Finition intérieur autres pièces
    • pose des couches d'isolation, préparation toiture pour couche végétale, pose terre végétale
    • Création piscine, sauna, serre,
    • Réalisation de tout ce que nous aurons oublé!
  10. Crémaillière
    • 13-14-15 JUILLET 2013 -----> Réservez la date


Planning de réalisation :

  1. Recherche, localisation, achat du terrain........................................................................................12/2008
  2. Réalisation des plans : implantation du terrain, de la maison...................................................03/2009
  3. Réalisation des principes..................................................................................................................01/2009
  4. Recherche des partenaires pour le projet : Architecte, Chauffagiste, Ingénieur béton.........03/2009 
  5. Validation des principes et plans :
    • par l'architecte des plans maisons, des matériaux employés, des principes...........06/2009
    • par DDE du projet maison et implantation........................................................................06/2009
    • par le SPANC du principe de l'assainissement...............................................................03/2009
    • réalisation de l'accés routier du terrain..............................................................................12/2009
  6. Travaux avant construction maison
    • Base vie, abri, plantation haie.............................................................................................06/2010
    • Enfouissement des cuves...................................................................................................12/2010
    • Réalisation du tumulus plate-forme éolienne.................................................................12/2010
    • Mise en place de l'assainissement principal..................................................................06/2010
    • Mise en place panneaux photovoltaiques, mise en place des éoliennes.................06/2011
    • Mise en place clotures et portail, tranchées entre dalle.................................................06/2011
    • Préparation surface maison, ferraillage,réservestuyauteries, gaines électriques...06/2011
    • Coulage de la dalle béton.....................................................................................................07/2011
  7. Installation dans base vie..................................................................................................................03/2012
  8. Construction de la maison
    • Appros des briques, fers à béton, colles, éléments de construction...........................03/2012
    • Montage des murs en brique,mise en place coffrage dalle toiture..............................04/2012
    • Coulage dalle béton toiture, étanchéité toiture.................................................................06/2012
    • Pose des ouvrants, chauffage solaire, stockage électricité...........................................07/2012
    •  Production électricité phase chantier, VMC double flux, production eau sanitaire...09/2012
    • Pose ouvrants intérieurs, pose plancher chauffants.......................................................10/2012
    • Coulage des dalles chauffantes..........................................................................................10/2012
    • pose des gaines elec, VMC, chaudière bois, échangeurs, chauffe eau solaire........11/2012
    • mise en place des habillages des murs, des plafonds, des sols non carrelés........03/2013
    • pose de l'appareillage électrique, pose de la véranda, du rideau de toiture...............04/2013
    • pose des carrelages, sanitaires, portes coulissantes, finition des murs intérieurs.05/2013
    • mise en service de la production électrique, production eau alimentaire....................07/2013
  9. Installation dans la maison.................................................................................................................07/2013
  10. Crémaillière                                       13-14-15 JUILLET 2012 -----> Réservez la date


La construction de la maison ne débutera qu'à partir de 2012.

Pourquoi si tard ? 

Tout simplement fin 2011, Jacques sera à la retraite. Ayant peur de ne savoir quoi faire et surtout pleins d'idées en tête, il aura toutes ses journées à travailler sur le terrain avec de l'aide pour certaines taches.
Qu'en a moi, un peu plus jeune, il me restera encore quelques années de travail devant moi. Étant aide soignante, je ne pense pas avoir trop de mal à trouver un emploi sur le secteur. Je mettrai aussi la main à la pâte (enfin au béton!!).
Nous essayerons de nous garder un peu de temps pour avoir une vie sur la commune (ou à côté) car étant depuis de nombreuses années dans le milieu associatif, il nous sera difficile de faire autrement.


Vous avez donc maintenant un aperçu de notre projet. Nous envisageons, par ce blog, vous faire partager notre aventure.








Partager cet article
Repost0
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 21:28
Etape 1 terminée, l'achat du terrain est maintenant finalisé.
Nous voici donc propriétaire d'un terrain de 20620 m²!
Il est situé en Dordogne
Début de l'étape 2 : construction de la maiosn.

Nous avons trouvé le nom de notre futur maison : KERBOLUC

Voici le blason de cette propriété

Le nom de KERBOLUC est l'association du mot breton "KER" qui signifie maison - village, BO et LUC sont une partie de nos deux noms de famille. J et Y sont les initiales de nos prénoms, elles sont placées dans un coeur rappelant notre amour l'un pour l'autre, elles encadrent KERBOLUC, cette maison qui est notre projet commun.

La grappe de raisin rappelle l'origine Bourguignone de Jacques, le menhir l'origine Bretonne d'Yvette.

La poignée de main indique une des valeurs importante pour nous : le plaisir de rencontrer les autres.

L'éolienne, le soleil et la pluie sont les éléments que la nature nous fournira gratuitement pour faire vivre cette maison et ceux qui l'occuperont.

La fougère est un clin d'oeil à ce symphatique village de Dordogne qui a la gentillesse de nous accueillir.

La bannière parle d'elle même, l'Amour, l'Amitié et le Respect sont nos valeurs fondamentales.

Au plaisir de se rencontrer à Kerboluc ou ailleurs.

Jacques et Yvette
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Jack38
  • : Histoire du projet de conception et de construction de notre maison en Dordogne
  • Contact

Recherche

Liens