Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 15:20

Maël a commencé par donner un coup de main à son papy qui rempotait ses plants de tomates, de potimarrons, de pâtissons, de blettes.... Maël s'est chargé de faire toutes les étiquettes et à préparer un plant de lupin pour sa maman.

C'est du sérieux !!!

C'est du sérieux !!!

Il était ensuite plus avec moi, dans le jardin.

J'avais prévu de déplacer des petits arbustes pour les remettre sur un côté du jardin. J'avais de l'aide pour faire les trous.

pas simple ...

pas simple ...

après un bon effort, enfin un trou !!!

après un bon effort, enfin un trou !!!

Après les plantations, il fallait penser à l'arrosage ...

Aperçu des activités de notre vacancier
Les arrosoirs n'étaient plus aussi remplis qu'au début

Les arrosoirs n'étaient plus aussi remplis qu'au début

Nouvelle technique pour déplacer une remorque !!!

Nouvelle technique pour déplacer une remorque !!!

Petite explication sur la dernière photo : Maël a essayé de muscler son petit doigt gauche en tirant la remorque avec, ensuite (sur la photo) c'était le tour de sa jambe gauche...

Il n'y a que lui pour avoir de telles idées !!!

démonstration pour déplacer une remorque à la façon Maël

http://www.kerboluc.fr/transfert/Vacances-2016-04-Mael.avi

Rassurez vous, il avait aussi des pauses.

Nous avons profité du beau temps de mardi pour remettre la bâche sur la serre.

Les petits bras de notre grand costo étaient les bienvenus...

Durant tous ces jours, nous avons pu constater qu'il avait bien grandi et qu'il appréciait de plus en plus le travail de la terre, lui qui ne voulait jamais se salir il y a quelques années...

Il a aussi bien profité du vélo et a commencé à aménager une piste de cross...

Mais les vacances ne sont pas finies ....

Partager cet article
Repost0
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 14:59

En évacuant des cailloux du jardin, Maël fut très inspiré. Voici un extrait de son imagination débordante.

A Guingamp,

ils sont pas du tout fringants

tellement qu’il mettent des gants

et leurs mains rentrent même pas dedans !

Mais pour les serpents,

ils sont très méfiants,

et pour faire peur aux serpents,

ils utilisent leurs dents

ou ils crient : PAN !!!

A chalon,

ils aiment les bonbons

et ils dansent en rond

sur les ponts de chalon

comme à Avignon

Ils se tapent souvent le front.

A saint Priest, ils ont de gros nez.

Ils font des gros pets

et quand ils sont prêts,

ils partent à calais

et ils arrivent tout frais.

Au deschaux,

ils sont trop beaux.

Ils disent pas de gros mots

et ils mangent pas pour de faux

et puis c’est des rigolos,

ils racontent des blagues de toto,

ils vont faire un tour à électro-dépôt

et HOP ils se jettent sur le frigo.

Ils se lèvent très tôt

ce sont de drôles de zozo

et ils sont très costo.

Partager cet article
Repost0
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 14:42

Nos petits-enfants ont découverts à leur arrivée les nouvelles habitantes de Kerboluc. Avant l'installation des filets sur l'enclos des poules, Nolan est allé leur faire un câlin.

Une nouvelle copine

Une nouvelle copine

Partager cet article
Repost0
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 21:41

Prêts pour les mesures de confinement de nos poules jusqu'au 16 mai.

Elles qui commençaient juste à découvrir un grand parcours extérieur se retrouvent avec un enclos d'environ 4 mètres sur 6 mètres, recouvert d'un filet.

Fin prêt pour les nouvelles directives !!!
Fin prêt pour les nouvelles directives !!!

Nous aurons déjà nos filets pour protéger les fruits cet été ...

Partager cet article
Repost0
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 15:17

Depuis le début de notre aventure à Kerboluc, nous visons l'autonomie en énergie et en alimentaire. Le coté énergie c'est Jacques. Moi, c'est plutôt le coté alimentaire avec le jardin.

Pour le fond du terrain, nous avons déjà envisagé des moutons, mais ce n'est pas pour tout de suite. Depuis de nombreuses années, je parlais de poules pour évacuer les déchets de cuisine et accessoirement pour avoir de bons œufs frais (dont Jacques raffole !!!).

Pour la St Valentin, il a fini par dire oui pour les poules. De là a suivi toute une réflexion sur le poulailler...

-----------------------------------------------------

Personne ne semble avoir trouvé à quoi correspondent les dates données dans un article précédent :

  • 24 novembre 2015 : découverte du premier foyer de grippe aviaire dans une basse-cour de Biras (près de Périgueux),
  • 29 novembre 2015 : puis un deuxième cas à Saint-Paul-la-Roche (élevage de canards) (commune à côté de chez nous).

L'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail) rappelle également que le virus de la grippe aviaire n'est pas "transmissible à l'homme par la consommation de viande, oeufs, ou tout autre produit alimentaire".

Le ministère de l'Agriculture a procèdé à l'abattage de l'ensemble des animaux des élevages concernés.

Le dernier cas de grippe aviaire en France remonte à 2007.

  • 5 avril 2016 : arrivée de nos trois poulettes
  • 18 avril 2016 et 16 mai 2016 : Grippe aviaire en Dordogne : huit mesures spécifiques pour les basses-cours des particuliers

Le préfet a écrit à tous les maires du département pour qu'ils recensent les basses-cours des particuliers et aident à sensibiliser ceux-ci aux mesures sanitaires indispensables pour éradiquer le virus

. Plus de quatre mois plus tard, la Dordogne, comme les autres départements du Sud-Ouest touchés, se prépare à un vaste plan d'éradication. Cela concerne tous les élevages dédiés à la commercialisation des volailles, mais aussi les particuliers détenteurs de volatiles. Pour ceux-ci, il n'est pas envisagé de vide sanitaire - celui-ci débutera le 18 avril et durera jusqu'au 16 mai - comme pour les éleveurs professionnels, mais des mesures de biosécurité sérieuses doivent cependant être prises.

Il est donc exigé des particuliers détenant un ou des volatiles, poules, dindes, perdrix, faisans, pintades, canards et oies, les mesures suivantes :

1. Confiner les bêtes

Soit en les enfermant dans un bâtiment dédié, soit à l'air libre, mais sur un petit périmètre clôturé et couvert par un filet pour qu'aucun oiseau sauvage ne puisse se poser.

2. Ne pas introduire de nouveaux palmipèdes

Et ce entre le 18 avril et le 16 mai. Il est même conseillé d'abattre dès le 18 avril ceux qui sont déjà en place car canards et oies étant les plus résistants au virus, ils peuvent continuer à le propager sans signe apparent.

3. Limiter l'accès à la basse-cour

Les seules personnes chargées de sa gestion pourront accéder à la basse-cour. Il faut aussi interdire l'accès aux animaux domestiques (chiens, chats ou autre).

4. Porter des bottes et des vêtements dédiés

Il faut utiliser des bottes et des vêtements réservés à cet usage, à mettre avant de pénétrer dans la basse-cour et à laisser à proximité en sortant. Et les laver régulièrement à l'eau chaude et au détergent. L'enjeu étant d'éviter au maximum tout transport de fiente, cela concerne donc aussi les véhicules et les outils.

5. Protéger les aliments et l'eau

Il faut protéger dans un abri les aliments et les distribuer avec l'eau dans un lieu non accessible aux oiseaux sauvages.

6. Stocker le compost

En cas de compost nourri par le fumier et les fientes, il est impératif de le stocker à proximité de la basse-cour dans un endroit surveillé et surtout de ne pas le transporter ou l'épandre avant une période de deux mois.

7. Veiller au nettoyage

Il ne faut jamais utiliser d'eau de surface (mare, ruisseau, pluie collectée) pour le nettoyage de l'élevage.

8. Signaler toute mortalité suspecte

Il est demandé de signaler toute mortalité à la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection sociale, au 05 53 03 65 00, ou à son vétérinaire. Il faut isoler le ou les cadavres pour éviter tout contact avec les autres animaux. Et changer impérativement la litière où a séjourné le cadavre.

Responsabilité individuelle, démarche collective

Ces mesures qui relèvent pour la plupart de l'hygiène élémentaire et du bon sens devraient permettre, si chaque propriétaire de basse-cour les respecte, d'assurer le redémarrage de la filière dès la mi-mai dans des conditions saines. Toute entrave, en revanche, risque, surtout en cas de nouveau cas de grippe aviaire, de le retarder. Il va de soi que des contrôles et prélèvements vont être réalisés pour s'assurer du respect et de l'efficacité du plan qui repose cependant essentiellement sur le sens civique de chacun.

découverte de l'extérieur

découverte de l'extérieur

Comme vous le voyez, l'arrivée de nos poules n'est pas simple. Nous avions prévu l'achat d'un filet pour faire un parcours extérieur, il va falloir pendant un mois (à partir du 18) mettre un filet sur le dessus....

le premier oeuf

le premier oeuf

Je vous ai épargné l'étape au marché de Thiviers le samedi 12 mars où il n'y avait aucuns volaillers à cause du confinement de animaux de basse-cour. Je suis allée ensuite en commander dans une coopérative :livraison prévue le jeudi 17. Au jour J, la personne de la coopérative était navré de me dire qu'il n'était pas livré les semaines impaires et que ce serait pour la semaine suivante, j'ai été obligée d'annuler car pas disponible.....
Quand je vous disais que c'était tout un roman feuilleton.....mais on a nos œufs frais.

Partager cet article
Repost0
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 14:24

Nous avons fait durer le suspens car nous souhaitions faire la surprise à nos petits fils qui arrivent aujourd'hui.

Depuis le 5 avril, elles sont arrivées un peu serrées dans leur carton mais heureuses de découvrir un nouvel univers.

l'arrivée

l'arrivée

un peu à l'étroit

un peu à l'étroit

découverte du dortoir

découverte du dortoir

Lorsque je les ai commandé, je les voulais différentes.

J'ai donc choisi :

  • une rouge : la poule rousse ou poule fermière
  • une blanche : la Sussex
  • une grise : la poule grise cendrée

On pourrait presque faire bleu-blanc-rouge !!!!

Elles ont mis deux jours pour sortir du poulailler et nous avons eu le premier œuf vendredi 8.

Partager cet article
Repost0
5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 22:40

Ce jour est pour nous l'aboutissement de notre roman feuilleton, même s'il y aura encore un chapitre du 18 avril au 15 mai.

Les personnes qui nous connaissent bien et depuis 14 ans, ont sûrement entendu la réflexion : "la famille s'agrandit !!! " . Jacques avait dit ensuite : "la prochaine fois, je demanderai de combien ?"

Aujourd'hui, je répondrais de 3 ...

Certaines personnes essayent de découvrir l'énigme. Je maintiens le suspens jusqu'au 15 pour que nos visiteurs de la mi-avril profitent la surprise.

Partager cet article
Repost0
3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 21:14

Je vois que certaines personnes sont curieuses de ce qui va se passer à la mi avril.

Voici quelques dates importantes de l'énigme :

  • 24 novembre 2015
  • 29 novembre 2015
  • 5 avril 2016
  • 18 avril 2016
  • 16 mai 2016

Pour indice, le 5 avril est la seule date que nous maitrisons partiellement.

La première, personne qui aura trouvé l'objet de l'énigme aura la priorité pour en profiter, mais sur place.

Partager cet article
Repost0
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 20:59

Nous ne vous oublions pas. Un article est en cours de d'écriture.

Nous vivons actuellement un véritable roman feuilleton, qui pour nous devrait se dénouer en partie dans la semaine prochaine, mais que nous ne révèlerons pas avant le 15 avril.

Suspens .... Nous ne voulons pas gâcher l'effet de surprise pour certaines personnes.

Les paris sont ouverts !!!

Partager cet article
Repost0
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 13:32

Depuis ce matin, nous nous sommes remis tous les 2 au boulot ... enfin au bouleau. Pour être plus clair, nous avons recommencé notre cure de sève de bouleau. Cela fait maintenant 5 ans que nous faisons notre cure de sève de bouleau. On ne peut pas savoir si c'est une coïncidence ou si c'est l'effet de la cure, mais nous sommes en pleine forme. Pour en savoir plus sur cette cure, je vous invite lire (ou relire) l'article fait l'année dernière à la même époque.

Je souhaitais aussi vous faire partager une nouvelle expérience culinaire. Suite à une émission sur France Bleu Périgord, nous avons tenté les frites de topinambours avec des frites de pommes de terre. C'est délicieux, un peu sucré. J'avoue que je les ai faites avec de grosses topinambours, je réserve les petites au velouté de topinambours au curry car on n'a pas besoin de les éplucher.

Velouté de topinambours au curry

Ingrédients :

500 g de topinambours

½ litre de fond de volaille

75 g de sucre

¼ litre de crème liquide

1 cuillère à café de curry

1 cuillère à café de miel

Huile d’olive

1 c à c de bicarbonate

Méthode :

  • Lavez les topinambours mais ne pas les éplucher. Taillez-les en petits cubes, mettez dans une poêle un peu d’huile d’olive et faites-les revenir 5 minutes.
  • Ajoutez le miel et le sucre de façon à caraméliser légèrement les cubes de topinambours, puis saupoudrez-les avec le curry, la cuillère à café de bicarbonate et ajoutez le fond de volaille et la crème fraîche.
  • Laissez cuire environ 30 minutes et mixez.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Jack38
  • : Histoire du projet de conception et de construction de notre maison en Dordogne
  • Contact

Recherche

Liens